Kimagure OrangeRoad

 

Réflexion 17 :

 

Les lames de Madoka

 

Une lame en pleine actionLes lames de Madoka avec leur petit sifflement caractéristique... Voilà un sujet que je voulais aborder depuis longtemps. Ces petits objets métalliques que l'on voit de temps à autres dans la série TV permettent d'en savoir un peu plus sur la personnalité mystérieuse de Madoka Ayukawa. Ces "picks", comme on le dit en anglais, sont aussi un des symboles de Madoka, et en particulier celui de son passé mystérieux. Ce dossier va vous permettre de faire le point sur cette étrange arme en étendant le sujet sur les techniques de combat de Madoka. De même, nous verrons qu'elle n'est pas la seule à utiliser des objets ordinaires comme arme de prédilection personnelle. Il y a tout un effet de mode que la plupart des séries TV japonaises de l'époque de KOR ont aussi exploité. Et KOR lui-même n'y pas échappé.
 

I - Le pick

Première image d'une lame de Madoka sur le saxoQuelques type de guitar-picksDans le premier épisode de la série TV, Kyosuke apprend le surnom de Madoka : "Piku no Madoka" (on l'écrit "pupe"). En anglais, on a traduit par : "Madoka the Pick". Le plus drôle étant la traduction française de ce même surnom : "Sabrina la Toquée" ! Il semble effectivement que ceux qui ont collaboré à la version française aient plus ou moins orienté le sens de leur traduction à la personnalité de Madoka plutôt qu'à son arme de prédilection. Le "médiator" comme on le dit en français (ou anciennement "plectre"), c'est cet accessoire de guitare, de basse ou de mandoline qui permet de "pincer" les cordes. Il se tient entre le pouce et l'index, et peut être de différentes épaisseurs. Il permet de donner des attaques et des sons très variés. Il donne un son beaucoup plus "sec" et empêche également de jouer plusieurs notes simultanément. Il peut être en bois, en plastique Différents type de médiatorsCelui-ci est signéou métallique. Les médiators sont très à la mode, et de nombreux sites sur Internet (principalement anglophones) proposent des collections entières de ces objets. Ceux-ci sont souvent signés à l'effigie d'un groupe, d'un chanteur, d'une chanson ou d'un événement ayant trait à la musique. Certains de ces "guitar-picks" sont devenus très rares sur le marché de l'occasion et sont donc très recherchés par les collectionneurs. Au passage, on se demande pourquoi il n'existe aucun goodie KOResque qui reproduit officiellement un des "pupe" spécifiques de Madoka. Ici, je vous propose un site francophone qui nous apprend comment utiliser cet objet quand on joue de la guitare. Il semble que Madoka ait choisi le pick du fait de son appartenance au monde de la musique. Etant issue d'une famille de musiciens renommés, Madoka a toujours baigné dans l'univers musical. Elle sait principalement jouer du saxophone (le plus souvent dans la série TV), ainsi que du piano (principalement dans Shin KOR). Nous ne l'avons jamais vue qu'une seule fois jouer de la guitare : dans l'épisode 22 ("la jalousie"). Cette lame de Madoka est signée : elle dit quoi ?En tout cas, elle sait jouer des médiators, comme vous le constaterez après. Madoka a donc choisi ses lames (comme j'aime plutôt les nommer ainsi) sous leur aspect métalique. Très souvent, la caméra nous les montre souvent entre train d'étinceler. Les lames de Madoka sont une exclusivité de la série TV. En effet, ces objets n'apparaissent pas dans le manga, ni dans les OAV, les deux films, et les nouvelles (excepté "Shin KOR III"). Madoka a réussi à domestiquer la forme aérodynamique de ces petits objets pour s'en servir comme d'une arme personnelle. Seule la série TV nous montre ces lames à travers quelques épisodes, nous permettant d'aborder ainsi l'univers des armes de prédilection maitrisées par ces lycéennes Japonaises qui savent se battre.

II - Les armes de prédilection

Oryiu surnommée Cup-n-BallCup-n-Ball contre Skateboard WolfCes filles maîtrisent une arme de prédilection personnelle en les choisissant parmi des objets souvent les plus anodins. Comme ce fut le cas pour Madoka, ces objets sont souvent à l'origine de leur surnom dans le milieu. Par exemple, dans l'épisode 37  ("Le tournoi"), Madoka retrouve son amie Oryu que l'on surnomme "Cup-n-Ball". Elle se bat au moyen d'un "kendama" qui est une sorte de bilboquet. Dans une scène du même épisode, on peut ainsi la voir décimer avec tout un groupe d'adversaires rien que par le maniement adroit de son arme. Toujours dans le même épisode, A-ko, le leader de la bande des "Red Wolf" utilise un skatebord à la fois comme outil de transport et arme d'attaque. On la surnomme "Skateboard Wolf". Dans un autre épisode, le numéro 28 ("Un visage nouveau"), Madoka affronte la bande des "Red Scorpions". Le leader des Red Scorpions utilise un yoyo comme armeLes acollytes de la bande des Red ScorpionsChacune des trois filles de ce petit groupe (qui ne porte pas l'uniforme marin) maîtrise une spécialité. La leader de ce groupe utilise un yoyo pour se battre. Sa technique consiste à diriger le corps principal de son yoyo sur la tête de ses adversaires de manière à pouvoir les terrasser d'un coup et à distance. Kyosuke en fait d'ailleurs les frais au début de l'épisode. Quant à ses deux complices, elles utilisent des techniques un peu moins sophistiquées comme par exemple celle qui utilise des boules de bowling à la place de ses poings. Son poids, ajouté à celui des boules de bowling, peuvent faire beaucoup de dégats. A côté d'elle, la troisième fille de la bande maîtrise l'art du baton. Plus traditionnel comme instrument, mais beaucoup moins discret pour le transport en ville, son utilisation peut s'avérer redoutable contre un adversaire qui ne sait pas esquiver. Dans la série KOR, les auteurs ont voulu sans doute un peu exagérer le type de ces armes de prédilection. Mais tout cet attirail démontre également que plus l'arme de prédilection est simple et anodine, plus celle-ci rend leur possesseur redoutable et aguerri, Le 1er lieutenant de la bande à Yoko de MinatoLe second lieutenant à la lame très affutéeoctroyant à celui-ci une notorité, ainsi qu'une place de choix dans la hierarchie et le commandement d'un groupe. Si l'on prend comme exemple celui que dirige Yoko de Minato dans l'épisode 27 ("Un étrange incident"), Madoka affronte une multitude d'adversaires qui ne disposent pas d'arme de prédilection aussi subtile que celle de Madoka, A-ko ou Oryu. Ici l'emploi d'armes blanches est carrément de mise ! Par exemple, le second de la bande maîtrise l'art de la chaîne à vélo. Nous avons également une autre qui sait utiliser de vraies lames de rasoir ! Encore une fois, c'est Kyosuke qui sert de cobaye à une démonstration de dextérité de la part de ces filles.

III - Les sukeban

Le sukeban de Yoko de MinatoLe sukeban allié de MadokaLa série TV de KOR nous fait ainsi découvrir l'univers des sukeban. Le mot "sukeban" signifie "club féministe" ou "organisation féministe". Les auteurs de la série TV nous montrent ces groupes de lycéennes ayant le même âge, dans leur uniforme marin, très attachés à leur "territoire", à leur image de marque et à l'élimination de toute concurence. On nous les montre surtout comme de jeunes délinquantes utilisant la force ou la persuasion physique pour parvenir à leur fin. Les "Red Wolf" et les "Red Scorpions" sont également des sukeban car essentiellement composés de filles. Leur leader est souvent la plus habile à manier un objet usuel comme une arme dangereuse, et son autorité ne souffre d'aucune contestation. Ordre et discipline sont de rigueur au sein du groupe, et tout manquement à un ordre est sévèrement réprimandé. C'est le cas lorsque dans l'épisode 27 ("Un étrange incident"), le leader du sukeban, Yoko de Minato, punit La vidéo de Sukeban DekaSaki Asamiya en pleine action avec son yoyoLe yoyo de Saki Asamiya renferme l'insigne de la policephysiquement ses deux lieutenant pour avoir mal interprêté ses ordres. KOR nous montre les sukeban comme une bande de délinquantes, comme pour exagérer leur image par rapport à Madoka que l'on compare très souvent à tord comme une délinquante. Madoka n'a semble-t-il jamais fait partie d'un sukeban. Dans l'épisode 37 ("Le tournoi"), elle se remémore son passé de louve solitaire qui correspond mieux à son caractère personnel. Un sukeban tente d'ailleurs de la persuader de faire partie du groupe. Mais elle a toujours refusé d'en faire partie. Cepandant, elle entretient des relations avec différents sukeban comme celui qui, toujours dans le même épisode, vient la voir à l'Abcb après que A-ko eût capturé son amie Oryu. Ce groupe de filles ne fait pas partie du sukeban d'Oryu, puisque Madoka leur demande si les alliés d'Oryu ont tenté quelque chose pour la délivrer. Vu leur plus jeune âge, peut-être que Madoka, n'étant pas leur leader, leur inspire respect et qu'elles tentent de constituer un sukeban respectueux, justicier, avec l'image de la délinquance en moins. Yoko Minamino dans le rôle de Saki Asamiya dans Sukeban Deka IILe yoyo de SakiLe thème d'un sukeban justicier a beaucoup fait parler de lui à la même époque que la série TV KOR. Ce fut le cas avec le célèbre Sukeban Deka, dont je tiens à parler dans cette réflexion. "Deka" signifie "détective". Sukeban Deka est à la base un manga, qui a ensuite été porté en feuilleton télévisée live diffusé entre 1985 et 1986. Cette série a eu beaucoup de succès au Japon. Dans l'histoire, Saki Asamiya, une jeune délinquante solitaire très habile, est engagée par une agence spéciale de police pour infiltrer un gang qui sévit dans le milieu lycéen. De là, elle vit de multiples aventures policières où elle devra avec ses alliés résoudre bien des affaires et ramener l'ordre. L'arme de combat de Saki Asamiya est un yoyo en métal qu'elle manie avec dextérité. A l'intérieur de l'objet se cache un insigne de police, le "Sakura no Daimo", que Saki présente à celui où celle qu'elle arrête. La série live de Sukeban Deka a été tournée en trois saisons. Yuka et son Orizurules Orizuru de YukaPlusieurs actrices se sont succédées dans le rôle de Saki Asamiya. La plus fameuse d'entre elles a été (à mon avis) Yoko Minamino qui, dans la seconde saison, a recruté deux équipières, Kyoko et Yukino, disposant elles aussi de leur arme de prédilection personnelle. Ces armes sont totalement originales. Kyoko utilise des billes, tandis que Yukino utilise une petite étoffe servant à la cérémonie du thé. Dans la troisième saison, Saki change d'équipières. Les deux nouvelles détectives, Yuka et Yuma, utilisent des armes de prédilection encore plus délirantes. Yuka maîtrise l'art du "Orizuru". Cela ressemble à un origami, c'est en acier, c'est coupant comme un rasoir, et ça vole comme un shuriken ! Yuma, quant à elle, préfère utiliser le "Ririan" qui est une sorte d'aiguille à crochet très efficace pour piéger l'ennemi. La série "Sukeban Deka" démontre qu'à l'époque de Kimagure Orange Road, les histoires de groupes de filles plus ou moins expertes en arts martiaux (mais sans super-pouvoirs !) faisaient fureurs. L'équipe de Sukeban Deka IIIYuma tenant un RirianLes Ririan de YumaMême Kimagure Orange Road en a été très inspiré ! En effet, dans l'épisode 36 de la série TV ("Super Max"), Hatta et Komatsu tournent un film policier au sein de leur établissement scolaire appelé "Sukeban Officer". Hikaru joue le rôle de Saki Asayami qui est l'anagramme de "Saki Asamiya" ! Elle est membre de l'Académie de Police de la classe de 3-A de Koryo ! De toute évidence, cet épisode 37 se veut être une parodie du personnage de Saki Asamiya dans "Sukeban Deka". A la fin, on voit Hikaru révéler sa véritable identité de policière en changeant subitement d'uniforme, puis en montrant sa plaque de police de "Sukeban Police Woman", avec le même son que produit le yoyo de Saki Asamiya ! On peut aussi dire qu'en retour le manga de KOR a inspiré la série TV de "Sukeban Deka", puisque dans l'épisode 6 de la première saison, intitulé "l'idole est la cible", un personnage du nom de Izumi Yukari (!!) joue le rôle d'une célèbre chanteuse-idole ! Etrange coïncidence, ne trouvez-vous pas ?... Si vous voulez en savoir plus sur la série TV "Sukeban Deka", je vous conseille d'aller sur ces deux sites traitent spécifiquement de cet univers : "Sukeban Deka Forever" et "Encyclopedia Idollica - Sukeban Deka". Ces sites sont en anglais, et sont très riches en informations.

IV - Les préparatifs de combat de Madoka

La boite de rangement des lamesUn sacré stock de lames ?!Revenons à Madoka Ayukawa et à ses lames. Nous avons vu dans la partie I de cette réflexion qu'elle dispose une de ses lames sur son saxophone. Mais c'est un instrument qu'elle n'a pas toujours avec elle. La question est de savoir où elle stoke ses lames et comment elle les transporte quand elle sait d'avance qu'elle va devoir combattre. Dans l'épisode 37 ("Le tournoi"), nous découvrons que Madoka range ses lames dans une petite boite décorée appelée "Pupe House". A l'intérieur, une bonne centaine de lames toutes plus métaliques les unes que les autres. Elles sont de différentes couleurs, allant du blanc au marron, sans doute des catégories de lames liées à leur dangerosité. Madoka, essayant depuis sa rencontre avec Kyosuke de se montrer moins "bad girl", avait certainement mis au placard ses lames. Mais devant la situation qu'elle affronte (son amie Oryu a été faite prisonnière), elle doit donc s'apprêter à se battre. Aussi, a-t-elle prévu un attirail spécifique pour transporter ses lames en toute discrétion. Il s'agit d'un porte-lames, se présentant sous la forme d'un ceinturon de cuir fermant par une boucle. Madoka l'attache autour de sa jambe gauche. Visiblement, cet accessoire dispose de six réceptacles à lames toujours présentés côté extérieur à la jambe. Une fois disposées, les lames apparaissent à moitié, la pointe protégée dans le cuir. Le porte-lamesLe porte-lames détachéMadoka utilise une jupe coupée pour pouvoir extirper ses lamesIl faut que ces lames soient facilement extirpables de leur emplacement individuel ceci afin que Madoka ne soit pas elle-même blessée. On peut remarquer que Madoka utilise toujours ses lames avec sa main droite, alors que son porte-lames est situé lui sur sa jambe gauche. De là, on peut s'interroger sur la manière dont elle peut attraper une d'entre elles en plein combat. Pour elle, il est ainsi presque obligatoire que sa jambe gauche soit suffisament pliée au niveau de la taille pour que sa main droite puisse récupérer rapidement une lame. Cette position de récupération peut lui permettre d'obtenir le début d'élan nécessaire pour bouger, viser et lancer. Certains se demanderont aussi pourquoi Madoka n'utilise pas deux porte-lames afin d'avoir un stock de lames plus conséquent ? Réponse : pour éviter qu'elle subisse le frottement des deux cuirs, ce qui pourrait être un handicap plutôt génant durant les combats. De là à ce que les parties externes des porte-lames se retournent brusquement vers l'intérieur, c'est la catastrophe assurée ! Enfin, le fait de porter un porte-lames situé bien au-dessus du genoux, oblige Madoka à porter un uniforme dont la jupe est coupée au niveau de sa jambe gauche. Ainsi, Madoka n'est-elle pas génée par ses propres vêtements au moment d'empalmer une nouvelle lame. Enfin, il est nécessaire pour Madoka d'avoir les ongles coupés (voir les images). C'est préférable pour une meilleure prise en main des lames à un moment critique du combat !

V - La technique de combat de Madoka

Episode 29Episode 37A travers différents épisodes, nous pouvons comprendre la technique d'utilisation des lames et leur but dans un combat. Tout d'abord, étudions la tenue de la lame. Sur la petite scène animée de gauche, tirée de l'épisode 29 ("Je veux maman"), j'ai volontairement ralenti l'action de manière à ce que l'on puisse bien décomposer le mouvement de Madoka pour tenir sa lame et la lancer. Comme on peut le voir, Madoka tient sa lame entre le majeur et l'index de sa main droite. C'est d'ailleurs une position de maintien que l'on retrouve chez certaines des détectives de Sukeban Deka. Par un large mouvement circulaire extérieur, elle projette sa lame. Dans une autre scène, celle de l'épisode 37 ("Le tournoi"), Madoka projette une lame sur la main de A-ko durant une astucieuse manoeuvre d'esquive et d'attaque combinées. Là, on la voit tenir sa lame entre le pouce et le majeur, puis effectuer Episode 3Episode 27un mouvement de son avant-bras de l'intérieur vers l'extérieur. La tenue de la lame n'est pas la même car Madoka se trouve à une hauteur quasi identique par rapport à son adversaire. Remarquons que Madoka privilégie les positions surélevées afin de mieux envoyer ses lames sur ses adversaires, en particulier quand ceux-ci sont très grands de taille. On le remarque bien à la fin de l'épisode 1 ("Une ville nouvelle"), ainsi que sur la scène de l'épisode 29 où Madoka s'adapte parfaitement au terrain de l'adversaire en adoptant d'entrée une position surélevée en rebondissant sur le capot d'une voiture, avant de passer à l'attaque contre le colosse. Les lames de Madoka ont un but primordial lors d'un combat : elles sont un facteur de surprise et de diversion. Comme on peut le constater sur la scène de l'épisode 29, Madoka envoit une lame entre les deux yeux de son adversaire. Celui-ci n'ayant pas pu parer le coup, sa douleur lui fait subir un instant d'inattention dont Madoka profite aisemment pour asséner un coup de grace à son adversaire par un formidable coup de genoux à l'endroit même où la lame s'est fichée. Dans l'épisode 3 Episode 1A-ko l'a bien cherché("Première soirée en discothèque"), elle utilise la même tactique en profitant également d'un moment d'inattention de son adversaire pour lui balancer un coup de pied au visage. On remarquera que la lame ne s'est cette fois pas fichée dans la chair. Elle n'a juste fait que rebondir à la surface (sans doute s'agissait-il d'une lame non tranchante). En l'absence de lames sous la main, Madoka sait tirer partie de tout objet à sa portée comme le montre la scène de l'épisode 27 ("Un étrange incident") qui doit affronter le sukeban de Yoko de Minato. Utilisant la même technique de surprise et de diversion, on voit Madoka retirer son bandage et le laisser s'envoler sous les yeux de ses adversaires. Elle profite de leur instant d'inattention pour envoyer sa béquille sur la plus dangereuse des assaillantes. Il ne lui restera que les poings pour s'occuper des autres. La main (en particulier la droite) reste souvent la première cible privilégiée pour les lames de Madoka. Pour ceux qui s'en souviennent, cette technique est similaire à celle qu'a employé Staros dans la célèbre série "San Ku Kaï". Lui aussi était expert dans le lancer de projectiles triangulaires et pointus qui sont plus assimilés à des étoiles de type shuriken. Staros (San Ku Kaï), expert dans le lancer de projectilesEn voici une plantée dans le bras d'un soldat StressosUne étoile projetée vers sa cibleIl s'en servait ainsi contre les méchants Stressos, en visant plus particulièrement les bras et les mains. Madoka peut par cette technique infliger à ses adversaires un handicap sérieux durant un combat au corps à corps, renforçant ainsi son effet de surprise. Notons au passage que l'effet sanglant d'une lame fichée dans la chair a été très censuré dans la version française de la série TV. Dans l'épisode 37, signalons une scène invraissemblable, défiant l'imagination : une simple lame (aussi coupante soit-elle) réussit à découper en deux un skateboard dans le sens de la longueur. Il est vrai que là, malgré toute la technique de Madoka pour viser juste, il est inconcevable qu'elle réussisse d'un seul coup à trancher net tout un skateboard. Je crois que les auteurs de la série n'ont pas trop réfléchi aux lois de la physique élémentaire ! L'art de combattre de Madoka est de s'adapter au terrain et aux armes de ses adversaires. Etant amenée à rencontrer des sukeban tels que les "Red wolf" ou les "Red Scorpions", il est clair que pour dominer un combat, Madoka se doit de chercher systématiquement le point faible de toute arme hostile. L'exemple le plus réjouissant en est la fin de l'épisode 28 ("Un visage nouveau"), Comment provoquer une diversionComment trouver la parade à une arme ennemie...lorsque Madoka survient in-extremis pour défendre Manami contre les "Red Scorpions". Comme nous l'avons décrit plus haut, chaque membre de ce sukeban maîtrise une arme particulière. Celle qui maîtrise le kung-fu du baton est rapidement éliminée : Madoka, bloquant de son pied l'extrémité du baton à terre, voilà que son propriétaire effectue un vol plané en devenant experte du saut en hauteur ! Quant à la grosse délinquante, tout le poids des deux boules de bowling n'auront pas raison de Madoka puisque cette dernière saura tirer profit de leur vélocité pour déséquilibrer son adversaire, lequel, tout poids en avant ne peut que subir le coup de pied au ventre que lui fait subir Madoka. Quant au leader du sukeban, elle n'aura pu toucher la tête de la fille aux yeux d'émeraude avec son yoyo. Madoka étant la plus rapide, elle saisira l'oportunité pour s'approcher rapidement de son adversaire avant de lui faire subir une prise de judo qui lui fera mordre la poussière. Madoka n'affronte pas que des filles, bien évidemment. Le plus souvent, les mâles en prennent souvent pour leur grade. A leur encontre, rien de telles que les prises en clefs bien douloureuses ! Comment profiter de la force de son adversaire...Madoka, plus rapide que le Yoyo de son adversaire...Sa silhouette gracieuse, souple et vive dont elle entretient régulièrement la forme dans un gymnase, comme nous pouvons le constater dans l'épisode 14 ("Tous sur le ring"), permet à Madoka Ayukawa d'affronter bien des situations difficiles ! C'est le cas dans le roman de Shin II, où elle doit affronter trois tigres féroces menaçant de la dévorer, elle et Hikaru. Quelques coups de pied bien placés suffisent parfois à mettre hors de combat le plus dangereux des adversaires ! Madoka est donc une combattante qu'il ne faut surtout pas sous-estimer.

 

 

FIN


Kimagure Orange Road est Copyright © Izumi Matsumoto/Shueisha/NTV/VAP/Toho/Studio Pierrot - 2002
Sukeban Deka © 1991 SHINJI WADA / HAKUSENSHA / J.H Project